menu 2

Mes dernières chroniques

samedi 21 avril 2018

On Dublin Street, Tome 5 : Scotland Street de Samantha Young


    Sortie : 12 juillet 2017
    Éditeur : J'ai Lu
    Collection : J'ai Lu Inédit
    Nombre de pages : 384 pages






Shannon MacLeod a toujours choisi les mauvais hommes. Après être passée d'une relation toxique à la suivante, son dernier petit copain a été le déclic de la pire manière qui soit. Son monde a volé en éclats et elle a renoncé aux hommes... surtout ceux du genre bad-boy.

Cole Walker est exactement le type que Shannon souhaite éviter : beau, tatoué, charmeur et arrogant. Mais derrière cette façade rude se cache un homme bon prêt à trouver ''la seule et l'unique''. Il est déterminé à sortir Shannon de sa solitude et à gagner son coeur.

Alors que Shannon s'ouvre face à la dévotion de Cole, la passion entre eux est explosive. Mais lorsque le passé de Shannon revient pour la hanter, ses peurs pourraient bien détruire la confiance que Cole a bâti entre eux... et les séparer pour de bon. 


Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/10/dublin-street-samantha-young-le-resume.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/on-dublin-street-tome-15-until-fountain.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/dublin-street-tome-2-london-road-de.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/dublin-street-tome-25-castle-hill-de.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/on-dublin-street-tome-4-fall-from-india.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/dublin-street-tome-5-echoes-of-scotland.html  http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/on-dublin-street-tome-6-moonlight-on.html

 
 
Diplômée d'histoire médiévale à l'université d'Edimbourg, elle est l'auteur d'une dizaine de livres. Curieuse, passionnée, éclectique, elle s'adonne à plusieurs genres de romance. Ses livres Dublin Street, London Road et Jamaica Lane sont des best-sellers. 
  -Lecture finie -

Je suis une grand fan de Samatha Young. Dublin Street est pour moi une des meilleures auteures de romances New Adult. Cependant je dois dire que cette série n'a plus la même qualité. Ainsi les trois premiers tomes sont vraiment géniaux. Je vous les conseille les yeux fermés.
Les deux suivants n'ont pas la même magie. Alors qu'on se comprenne, ce sont de belles romances mais elles sont beaucoup moins marquantes pour différentes raisons.

Pourtant, je suis rentrée dans Scotlnad Street très vite. J'ai retrouvé avec délectation la plume sensible et sensuelle de l'auteure.
Cole est le petit frère de Jo qui est un de mes personnages préférés. J'avais hâte de lire l'histoire de son petit frère. Je me doutais que le petit frère serait un canon : c'est dans les gênes. Il est tatoueur, sexy, musclé...STOP ! Le BBF idéal en soit.
Sauf qu'il y a un peu duperie sur la marchandise... Shannon l'héroïne débarque dans le salon de tatouage et se fait embauchée. Dès le début, elle craque sur Cole mais étant donné son passé malheureux, elle a tiré une croix rouge sur les mauvais garçons. Elle est loin d'être sympathique avec Cole. C'est sa technique pour bien lui faire comprendre qu'entre eux deux rien n'est possible...
Sauf que Cole est loin mais très loin d'être un bad boy. Il est même quasiment le gendre idéal. Pour le coup on a du mal à comprendre le comportement de peste de Shannon qui pourrit le quotidien de l'homme parfait qui bien sûr la protège contre tous malgré cela !
Donc l'histoire entre ces deux-là et les rapports qu'ils nouent m'ont semblé faux et pas crédibles. Dans la même veine, le dénouement du livre m'a semblé être un passage obligé et peu crédible...Je ne vous le dévoilerai pas mais il fait parti de ceux qui seentent l'artifice à plein nez. Pour créer une situation de tension dans la romance, certaines auteures changent presque la personnalité de leurs personnages principaux. Dans ces moments là, je relis toujours deux fois le passage en me demandant POUQUOI ? RIDICULE !Ça a été malheureusement le cas ici.

Bref, une romance qui m'aurait fait passer un bon moment mais qui contient trop de maladresses pour en faire un coup de cœur.


Eh bien, tout ce que ma famille m’a dit ce soir, c’est combien la fameuse Shannon MacLeod était adorable.
Je rougis intérieurement de plaisir, heureuse d’avoir été appréciée, mais je ne répondis pas. Je ne savais pas trop ce qu’il attendait que je dise. Mon mutisme n’était clairement pas la réaction escomptée, car il parut soudain exaspéré.
- Tu peux m’expliquer pourquoi je n’ai jamais rencontré cette version de toi ? Non… attends. (Il se pencha vers moi, ses yeux verts brûlant de colère.) Je l’ai rencontrée, mais quand tu avais quinze ans.
Je m’empressai de me détourner, guettant l’arrivée du barman. Quelques secondes plus tard, j’entendis un grognement d’agacement et je sentis Cole se redresser. Je poussai un immense soupir de soulagement, mais m’étranglai en voyant Hannah se précipiter vers moi. Elle s’arrêta en fronçant les sourcils.
- C’était quoi, ça ? voulut-elle savoir en me désignant la direction où Cole avait dû disparaître.
- Rien. Elle plissa les paupières.
- Cole est mon meilleur ami et il me raconte tout, je sais donc qu’il t’a fait des avances et que tu l’as éconduit. Je devine aussi à sa réaction que tu l’as repoussé de façon pas forcément sympathique. Cole a tendance à tout prendre avec détachement, il faut vraiment y aller pour le mettre dans cet état de rage. Cela ne lui ressemble pas.
- Je n’ai fait que dire la vérité, me défendis-je. (Je ne voulais pas que ces gens bien sous tous rapports cessent de m’apprécier.) Je lui ai dit que je savais qu’il était un coureur et que cela ne m’intéressait pas. Hannah sembla stupéfaite.
- Tu plaisantes, pas vrai ? Je secouai la tête.
- Cole ? Un coureur ? (Elle s’esclaffa.) Tu as fumé, ou quoi ?
Je me figeai alors, n’aimant pas du tout sa réaction. Même si elle souriait, son air demeurait incrédule.
- Shannon, quand j’ai rencontré Cole Walker, c’était un ado timide de quatorze ans qui n’arrivait pas à aligner deux mots en ma présence. Cole est tout, sauf un coureur. Je m’efforçais de comprendre ce qu’elle me disait, mais je doutais d’être capable de dissimuler le doute qui m’habitait.
- Mais il a tout d’un bad boy, couinai-je.
Elle gloussa.
- Pas du tout.
- Mais il est si… prétentieux et charmeur…
Ma voix se brisa quand le malaise que j’éprouvais depuis le début de la soirée s’expliqua enfin.
- Eh bien, il a passé ses années d’adolescence entouré d’hommes incapables de s’empêcher de flirter outrageusement avec leurs femmes. Chacun d’entre eux (elle désigna les quatre coins de la pièce) est impudent, arrogant et un peu crâneur. (Elle sourit largement.) Mais tu ne trouveras aucun homme plus fidèle ou amoureux qu’eux. (Elle prit alors un air grave.) On a surmonté des tas d’épreuves. Cole aussi. Comme nous, il sait ce qui compte vraiment. Et il a été profondément influencé par les hommes de son entourage. Il n’a jamais aimé la désinvolture. À part Jessica et sans doute quelques coups d’un soir dus à l’alcool, il n’a toujours eu que des relations sérieuses. Il cherche la personne idéale pour s’installer avec elle. C’est un romantique. (Son regard trahissait une affection profonde.) C’est aussi l’un des garçons les plus gentils que j’aie rencontrés de ma vie. Je l’aime du fond du cœur et… je ne veux que le meilleur pour lui, conclut-elle d’un ton plein de sous-entendus.
Je me sentis mal dès qu’elle eut fini de parler. Sincèrement, profondément mal.

Un palais d'épines et de roses de Sarah J. Maas (FanArt)

La chronique du livre est ici.

mercredi 18 avril 2018

Fall In Love With Me


mardi 17 avril 2018

lundi 16 avril 2018

samedi 14 avril 2018

mercredi 11 avril 2018

Back To 1989


mardi 10 avril 2018

Legend of the Naga Pearls

lundi 9 avril 2018

samedi 7 avril 2018

mardi 3 avril 2018

Le Palmarès du mois # 28



lundi 2 avril 2018

Sur mon île ... # 31

dimanche 1 avril 2018

Carnet de bord #48

jeudi 29 mars 2018

samedi 24 mars 2018

vendredi 23 mars 2018

mercredi 21 mars 2018

Charley Davidson, Tome 12 : Douze tombes sans un os de Darynda Jones




Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? 
C’est moi.