menu 2

Mes dernières chroniques

jeudi 10 août 2017

Whisper


  Date de diffusion : du 27/03/2017 au 23/05/2017
Pays : Corée du Sud
Réalisé par :Lee Myeong Wu
Scénariste : Park Gyeong Su
Casting : Lee Bo Yeong (Sin Yeong Ju) - Lee Sang Yun (Lee Dong Jun )- Kwon Yul (Kang Jeong Il) - Park Se Yeong (Choi Su Yeon)
Genre : Crime - Justice – Politique - Mélodrame
Chaîne TV : SBS
Format : 17 épisodes de 60 minutes



Sin Yeong Ju est une détective et chef de section pleine de charisme, passant la plupart de son temps à traquer de petits criminels. Celle-ci doit rembourser la dette de sa famille et bien qu'elle puisse sembler un peu rude, elle est en réalité dotée d'un cœur en or. Lee Dong Jun quant à lui est un juge d'élite impartial, intelligent et a une oreille amicale pour tous ceux considérés comme faibles.
Les deux travaillent afin de résoudre le plus gros scandale de corruption impliquant le plus grand cabinet d'avocats du pays, Taebak .
Source: nautiljon.com




Drama fini


C'est un drama que j'ai commencé « à fond ». J'ai été captivé par cet univers de corruption qui est un puits sans fond. Une bassesse remplace un coup bas. C'est délectable d'ignominie. C'est un visage (fictif?) peu reluisant de la Corée du Sud qui est brossé là.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce postulat de départ : tout le monde peut-être corrompu ? Je vous dirais que le drama ne donne pas envie de rester fidèle à ses idées. D'ailleurs, il n'y a pas vraiment de réponse manichéenne et c'est ce que j'ai aimé.
Ainsi on a un journaliste intègre qui verra sa vie brisée au nom de ses idées. Pour quelle finalité ? Aucune. D'ailleurs, il admet que le chemin de la droiture n'est pas forcément le bon et regrette les conséquences de ses choix honorables
. En face de lui, il a un juge intègre mais qui bien malgré lui rompt avec ses idéaux. Alors lui, vivra mieux ? Non, car il n'y a pas de bons choix...

Je trouve que c'est assez intéressant. D'autant que Lee Dong Jun (le juge) va devoir s'enfoncer dans la corruption parce qu'elle ne peut pas être exceptionnelle. Rien qu'une fois ? Non. Elle devient un vêtement qu'il faut revêtir. Impossible de s'en défaire.

Bref, j'ai pris beaucoup de plaisir à voir ces hommes se noyer dans les eaux biens profondes de cette justice coréenne viciée.

La deuxième partie tend à montrer rédemption du personnage principal.

Est-ce que j'ai aimé ?

Comme je vous le disais, j'ai tout de suite accroché mais les rebondissements incessants et et la surenchère dans l'aspect « pourri » des uns et des autres lassent sur autant d'épisodes. Il a ce que je reproche souvent aux dramas : trop de longueurs. Il n'y avait pas matière a faire durer autant.
Je me suis franchement lassée avec le sentiment d'un drama qui n'en finissait plus.
Quant à la romance, malgré deux très bons comédiens, je n'y ai pas cru. L'alchimie n'est pas présente au départ et je me suis bien demandée comment ils avaient fait pour s’éprendre l'un de l'autre.

D’ailleurs c'est le gros écueil du drama. Beaucoup de personnages voient leur personnalité évoluer de manière pas du tout crédible. On a l'impression de dédoublement de la personnalité.

Certes le drama n'est pas fait pour être crédible mais celui-ci prend le spectateur à parti. Il demande à compatir et à être révolté face à tant d'injustice et de corruption. Oui mais ça dégouline tellement que ça décrédibilise le sujet....

Bref, un drama qui ne restera pas dans les annales malgré de bons comédiens !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires