menu 2

Mes dernières chroniques

lundi 24 février 2014

Psi-Changeling Tome 5 : Otage du Plaisir de Nalini Singh





Séparée de son fils et forcée de créer un implant neural qui signifierait l’asservissement de sa race, Ashaya Aleine est la parfaite Psi – calme, froide, sans émotions… ou tout du moins en surface.









Le résumé :
Séparée de son fils et forcée de créer un implant neural qui signifierait
l’asservissement de sa race, Ashaya Aleine est la parfaite Psi – calme, froide, sans émotions… ou tout du moins en surface. À l’intérieur, elle mène une bataille désespérée pour sauver son fils et échapper au froid vicieux du PsiNet. Mais quand la fuite devient possible, elle ne la mène pas à la sécurité, mais au danger mortel de l’étreinte d’un sniper.

Dorian Christensen a perdu sa sœur aux mains d’un tueur Psi. Bien qu’il ne puisse muer dans sa forme animale, son léopard vit en lui. Et la rage du léopard à cette perte brutale est une obscurité qui réclame vengeance. Tomber amoureux d’une Psi n’a jamais fait partie de ses plans. Mais chargé de la protection d’Ashaya et de son fils, il découvre que la passion peut parfois changer les règles…




L'extrait :
"- Je ne peux pas m'arrêter de parler, dit-elle, clairement perturbée. Pourquoi? J'ai le trac, le coeur qui bat à tout rompre, et les mains moites. (...) Ça doit être la peur. Ton visage a l'air terriblement menaçant. (...)
- Toi... dit-il en se tournant pour lui lancer un regard furieux, je ne serai jamais une menace pour toi. Compris?
Elle cligna des yeux.
- En fait, à cet instant tu es...
- Dis-moi que tu comprends.
Il se pencha vers elle, les yeux plissés.
- Mais...
- Pas de mais, pas de... Tu as le don de me faire chier sans même essayer, mais je préférerais me pointer un putain de flingue sur la tête avant de lever la main sur toi. Tu piges?
Elle se retrouva coincée contre la portière, Dorian appuyant une main près de sa tête. Mais la révolte se lisait sur son visage.
-Non. Pas tant que tu fais preuve d'une telle agressivité.
-Vas-y, bébé, pousse-moi encore un peu plus.
Il esquissa un sourire."





L'extrait :
Il n'avait pas besoin d'en entendre davantage. L'homme se retira, le léopard prit le relais. Ensuite les deux se combinèrent pour la première fois de sa vie.Il sentit Ashaya s'écarter tandis que son corps s'affermissait. Tournant la tete, il se pencha vers l'avant et referma ses crocs très doucement sur son poignet.
C'était un baiser.
Le visage d'Ashaya s'éclaira lorsqu'elle comprit.
- Je t'aime aussi. Maintenant vas-y, cours. Joue.
Il la relacha, s'arreta pour claquer des crocs en direction des enfants, simplement pour les entendre rire et les voir détaler. Puis, il courut. La foret se para d'un millier de nouvelles couleurs habillés d'odeurs et , quand i pourchassa une proie, ce fut par pur plaisir. Les heures passèrent. La nuit tomba et les étoiles illuminèrent le ciel.
Mais le meilleur fut de retourner chez lui.... car elle l'attendait devant un petit feu. Il sortit de la foret sur ses quatres pattes, songea qu'il avait envie de la serrer avec les bras d'un homme, et en un rien de temps, il était à genoux, nu, sur le sol de la foret.
-Salut. Les enfants dorment?
Elle hocha la tete et courut vers lui.
- Oh, Dorian!
La joie d'Ashaya enflamma le lien et fit naitre des battements d'or dans le coeur de Dorian.
- Je t'aime, murmura-t-il.
Les mots venaient de son coeur, un coeur rempli de la fureur sauvage d'un changeling; il n'y avait ni homme, ni léopard. Seulement Dorian.