menu 2

Mes dernières chroniques

lundi 24 février 2014

Psi-Changeling Tome 3 : Caresses de glace de Nalini Singh



Elle leva la main et il dut se retenir de s'écarter d'un bond.
Le contact physique était primordial pour les changelings ; les loups s'effleuraient, se touchaient en permanence sans même y réfléchir.
Un concept méconnu pour un Psi, et susceptible d'entraîner une dangereuse perte de contrôle. Mais Brenna avait été brisée par un mal engendré par l'espèce de Judd. Si elle avait besoin de contacts, il l'accepterait.



Le résumé :
(traduction JA) En tant que Flèche, un soldat d’élite dans les rangs du Conseil Psi, Judd
Lauren a été forcé de commettre des actes terribles au nom de son peuple. Désormais dissident, ses sombres capacités ont fait de lui le plus dangereux des assassins – froid, sans pitié, sans la moindre émotion. Jusqu’à ce qu’il rencontre Brenna…

Brenna Shane Kincaid était une innocente avant d’être capturée et d’avoir son esprit violé par un serial killer. Le sens du mal est si profondément ancré en elle qu’elle craint de devenir elle-même une meurtrière.

C’est alors que le premier corps est découvert, victime d’une folie familière. Judd est son seul espoir, et pourtant son côté sensuel Changeling se rebelle contre l’inhumanité de sa personnalité, même si le désir explose entre eux. Choquante et pure, leur passion est un danger qui ne menace pas seulement leurs cœurs, mais aussi leurs vies…




L'extrait :
- Est-ce que ça m'arrive d'avoir envie de lécher le corps d'une femme?
Elle laissa échapper un petit cri puis se retourna vers lui, les mains serrées sur le plan de travail derrière elle.
- Je ne l'aurais pas tout à fait formulé comme ça. (Sa voix était plus aiguë qu'à l'ordinaire.) Mais ouais.
- Toi, dit-il à voix basse, incapable de mentir plus longtemps. Tu me tentes.
- Oh! (Sa poitrine se souleva lorsqu'elle inspira, tremblante.) Tu ne l'as jamais montré.
Si, il l'avait montré. Si elle pouvait voir la manière dont il la regardait lorsqu'elle avait la tête tournée, elle n'aurait pas douté de l'intensité de la réaction inacceptable qu'elle déclenchait.