menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 15 novembre 2017

A man called God

  Date de diffusion : du 06/03/2010 au 23/05/2010
Pays : Corée du Sud
Réalisé par : Lee Hyeong Seon
Scénariste : Lee Hong Gu
Casting : Han Chae Yeong (Jin Bo Bae) - Song Il Guk (Michael King / Choi Kang Ta) - Han Go Eun (Vivian Castle)
Chaîne TV : MBC
Genre : Action - Drame - Romance
Format : 24 épisodes de 60 minutes


Choi Kang Ta a été adopté par des Américains lorsqu'il était enfant. Adulte, il retourne en Corée pour venger la mort de ses parents. Il croit qu'il peut utiliser son pouvoir en tant que baron de la drogue, (soit le chef d'un important réseau criminel) pour punir ceux qui lui ont fait du mal.

Toutefois, ses convictions sont ébranlées quand il tombe amoureux d'une journaliste nommée
Jin Bo Bae.

Comment la relation entre Michael King et Jin Bo Bae va t-elle évoluer ? Notre personnage principal pourra-t-il aboutir à sa vengeance ?
Note : Ce drama est l'adaptation du Manhwa écrit par Park Gong Sung.





- Drama fini -

Il s'agit de l'histoire d'une vengeance. Choi Kang Ta veut retrouver les responsables qui ont poussé sa famille dans le malheur et la mort.

Un drama 100 % action.

J'ai bien aimé la première partie même s'il fait très daté. Comme je dis souvent en terme de dramas, les années comptent doubles et celui-ci n'échappe pas à la règle.
Cependant l'action est vraiment bien présente et on ne s’ennuie pas. Les méchants sont vraiment très méchants et notre héros va vraiment connaître des moments très difficiles. J'ai vraiment beaucoup aimé cet aspect.

Pour la romance, elle suit la cassure qui se situe à la moitié du drama. Il y a une vraie rupture avec la ligne conductrice. Ainsi au début, la romance entre Choi Kang Ta et Jin Bo Bae est largement privilégiée. On voit un crescendo très réussi dans leurs sentiments et puis rien... Enfin le mot est peut-être excessif mais on en est pas loin. Moi qui les aimait beaucoup, c'est un peu la douche froide.
C'est à dire que les personnages sont toujours présents mais leur « relation » n'est clairement plus l'enjeu du drama. C'est très déroutant. J'ai eu l'impression d'un changement de scénario.

Durant l'autre partie, le héros n'est intéressé que par sa sœur qu'il a perdu de vue à la mort de leur parent. C'est très tendu et intéressant mais j'aurais aimé que cela ne se fasse pas au détriment de la romance...

La fin très abrupte m'a aussi déçu. D'ailleurs elle m'a fait pensé à celle de City Hunter qui est de la même période. Cela devait être certainement dans l'ère du temps du côté des dramas coréens. Exit les happy end.

Bref je crois que j'aurais aimé s'il y avait eu une unité au niveau de l'histoire mais j'ai trouvé que certains éléments auraient mérité de ne pas être relégués de manière aussi bancale.
Quant aux choix des scénaristes...ne vous accrochez pas aux personnages et encore moins à leur bonheur !


 

mardi 14 novembre 2017

L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée de Jennifer Estep

Éditeur : J'ai Lu
Sortie : 3 avril 2011
346 pages




Ah, là, je te reconnais.
Garce un jour,
garce toujours. 





On m’appelle l’Araignée. Je suis l’assassin le plus craint de tout le sud...quand je ne suis pas en train de griller la meilleure viande d’Ashland au Pork Pit, mon restaurant. En tant que sorcière qui domine la pierre, je peux entendre murmurer le moindre gravier sous mes pas ou les vibrations des Appalaches au dessus de moi. Mon pouvoir sur la glace est très pratique aussi pour faire un poignard en cas de besoin. Mais je n’utilise pas mes pouvoirs pour faire mon job sauf quand c’est nécessaire. Appelez ça de la conscience professionnelle.

Maintenant qu’un sorcier qui a le pouvoir de l’air ma doublée et a tué mon mentor, je suis ivre de vengeance. Et j’exterminerai tous ceux qui se dresseront dans mon passage. J’ai peut-être l’air sexy mais je ne suis pas vraiment une gentille fille. C’est bien pourquoi j’ai des problèmes depuis que je suis irrésitiblement attirée par le séduisant Détective Donovan Caine qui accepté de m’aider. La dernière chose dont un tueur froid comme moi a besoin dans un combat de ce genre c’est d’une distraction aussi sexy... surtout si Donovan souhaite presque autant ma mort que mon ennemi.



Jennifer Estep est une auteure à temps plein, rôdant dans les rues de son imagination à la recherche de sa prochaine idée fantastique.
Jennifer a aussi travaillé comme écrivain et concepteur de pages pour un journal lauréat du prix Pulitzer, et a plus de 10 d'expérience du journalisme.
Elle est membre de la Romance Writers of Ameria, de la Science Fiction and Fantasy Writers of America, et d'autres groupes d'écriture. 
 



- Lecture finie -

C'est un tome clairement de mise en place. J'adore le genre et toutes les fans du genre y trouveront leur compte mais je dois avouer que je ne suis vraiment rentrée dans le vif des choses que dans le dernier toers du livre. C'est seulement à ce moment que le livre m'a convaincu. C'est tard... Me connaissant, je pense que j'aurais même laissé tombé ma lecture si Milly Jess du blog Une envie d'évasion littéraire n'en avait pas fait sa lecture de chevet. Je me suis donc accrochée et j'ai eu raison car quand l'histoire décolle, elle est assez décoiffante. Donc un bémol avec le rythme inégal et ce début qui n'est pas très accrocheur.

Je suis mitigée quant à la suite. J'ai adoré mais vraiment adoré la romance faite de « je te désire/je te déteste » mais je dois dois avouer que le début n'était pas assez dynamique. Il faut le temps de la mise en place mais il ne faut pas perdre les lecteurs entre temps.

Bref, ce premier tome révèle de très bons atouts mais aussi des faiblesses qui je l'espère seront gommées dans le tome suivant.




- Alors qu'est-ce que vous faites, Gin, quand vous n'assassinez pas les gens? finit par demader Caine.
- Vous êtes bien curieux, répondis-je avec un haussement de sourcils.
- Oh, c'est histoire de faire la conservation. Dans la mesure où on est coincés tous ensemble pour un moment, je me disais que c'étais poli de parler d'autre chose que du crime que nous nous apprêtons à commettre aujourd'hui.
- Un seul? dis-je en me moquant. Vous nous sous-estimez. La journée débute juste.
Caine plissa les yeux. Il venait de comprendre qu'il ne tirerait rien de moi et se tourna vers Finn.
- Et vous?
Je me permis d'intervenir.
- Oh, Finn n'est pas un tueur à gages. Il est bien, bien pire. C'est un banquier.

mercredi 8 novembre 2017

mercredi 1 novembre 2017

Sky-Doll, Tome 4 : Sudra de Alessandro Barbucci et Barbara Canepa

Éditeur : Soleil
Sortie : 15 juin 2016
56 pages




Je suis peut-être un inutile réceptacle de plastique, une laveuse d'astronefs, une prostituée, mais une chose est sûre... Je suis moi-même et personne d'autre …
- Noa -

Fight for love, tome 6 : Legend - Katy Evans (Fanart)

La chronique du livre est ici.

samedi 28 octobre 2017

The Driven, tome 6 : Sweet Ache de K. Bromberg



Éditeur : Hugo Roman
Sortie : 18 mai 2017
520 pages



Hawkin Play, le bad boy, la rock star au bon cœur, a passé sa vie à réparer les erreurs de son frère jumeau.

Raphaël Billetdoux